chercheur
Afin de faciliter l’émergence du e-commerce et face à cet énorme potentiel, l'État vient d’engager une série de mesures pour faire sauter les verrous de entrepreneuriat et encourager la prospection.

L'eCommerce : un filon pour les auto-entrepreneurs pendant la crise

Intérêt de lancer un site eCommerce pour les auto-entrepreneurs

Le commerce électronique, en dépit de la récession actuelle, continue de faire son chemin dans le paysage économique français. En effet, les perspectives de l'ecommerce sont aujourd'hui de l'ordre de 9,6% de croissance pour cette année 2009 (source JDN). Comme pour tout secteur qui connaît  une croissance économique exponentielle, ce nouveau gisement suscite l’intérêt de particuliers comme de professionnels en quête de revenus importants, de compléments de salaires ou d’horaires de travail flexibles.

 

Afin de faciliter l’émergence de cette nouvelle forme de commerce et face à cet énorme potentiel, l'État, quant à lui, vient d’engager une série de mesures pour faire sauter les verrous de entrepreneuriat et encourager la prospection.

Toutefois, devenir commerçant ne s’improvise pas. Voici un aperçu des précautions élémentaires et des pistes de réflexion avant de sauter le pas :

 

Fixez vous des objectifs, ne vous précipitez pas

 

Plutôt que de commencer par étudier votre futur logo, et  d’échafauder la mise en page de votre site web, prenez le temps d’élaborer un plan mais surtout de rêver. Il y a des millions de produits qui peuvent être vendus sur Internet. N’essayez pas de les vendre tous. Concentrez-vous sur vos propres centres d’intérêts. Profitez de ce vivier d'idées et de la richesse de vos expériences.  Vous aimez le bricolage, ce créneau est-il un loisir fétiche pour les français ? Vous êtes un inventeur ? Avez-vous mis la main sur une idée innovante ? Vous aviez toujours rêvé de vendre des antiquités sur le web ?

Après avoir identifié le marché auquel vous souhaitez vous attaquer, fixez-vous des objectifs réalistes. Qu’avez-vous décidé pour votre boutique d' e commerce ? En faire votre source de revenus principale ou simplement un hobby ? Combien de chiffre d’affaires faudra-t-il générer pour rendre l’entreprise viable ? De combien de temps disposez-vous avant de tirer des profits de votre nouvelle activité, en somme pendant combien de mois pouvez-vous vous permettre de travailler sans gagner d’argent et quelles sont les sommes que vous êtes disposé à investir ?

 

 Ayez un Plan : Ne plongez pas dans le eCommerce parce que c'est tout beau, tout neuf ou sympa, ou juste parce que vous avez lu un article là-dessus. Ayez un objectif clair sur ce que vous tentez d'accomplir, combien vous êtes enclin à investir et sur quels délais vous y travaillerez. Comme pour n'importe quel projet : planifiez.

 

Créez un Business Plan

 

Même s’il a été initialement conçu sur une serviette en papier, il est essentiel que vous ayez  un Business plan qui fasse sérieux.  Un business plan vous permet de vérifier la viabilité de votre entreprise, d'envisager la taille de votre marché, de communiquer sur votre projet et ceci notamment auprès de votre banque (obtention d’un contrat VAD), de vos futurs fournisseurs et enfin d’identifier les étapes sur une feuille de route pour le développement de votre boutique lors de sa mise en ligne.


 L’Ecommerce est un processus permanent qui s’inscrit dans la durée. Définissez vos objectifs et tenez-vous-y. Une fois ces objectifs atteints, définissez-en de nouveaux, et ainsi de suite.

 

Les avantages du statut d’auto entrepreneur

 

Sous le régime de l'auto-entrepreneur, les e-commerçants ne payent que forfaitairement leurs charges sociales et le cas échéant leur impôt sur le revenu en fonction des sommes encaissées. Aucune charge sociale ou impôt sur le revenu ne sont à payer si aucun encaissement n’a été effectué. Pour les activités d’achat et de revente, le montant des charges sociales s’élève à 12 % du chiffre d’affaires réalisé. Outre le paiement libératoire des charges sociales de façon forfaitaire en fonction du montant du chiffre d’affaires, ce régime se caractérise par l’absence d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés et d’une comptabilité allégée

 

Trouvez les bons fournisseurs

 

Au fond, la plupart des marchands dans le commerce électronique sont des revendeurs. Bien que certaines entreprises fonctionnent en tant que fabricant et distributeur, la plupart des boutiques en ligne ne font qu'acheter des articles en gros pour les revendre ensuite. Le choix du bon fournisseur contribue fortement au succès de votre boutique en ligne. Ne vous attendez pas à voir briller des pépites au fond de votre première batée. Opérez une sélection attentive, et sollicitez si besoin l’aide des chambres de commerce pour trouver des pépites. N’oubliez pas que la crise économique mondiale affecte également les fournisseurs. Certes, les fabricants sont plus attentifs aux conditions et délais de paiement mais ils cherchent plus que jamais à écouler leurs stocks.


Faites le point une fois par an avec vos fournisseurs : En mettant en avant le montant de vos commandes passées, vous pouvez souvent obtenir de nombreux avantages… il suffit parfois de demander...

 

Faites appel à des experts pour la création de votre boutique en ligne

 

Qu’il s’agisse de commerce traditionnel ou de commerce électronique, un chef d’entreprise n’a pas vocation à devenir un graphiste, un rédacteur chevronné ou un gourou du référencement. Par les temps qui courent, et crise de l’emploi oblige, on trouve de nombreux travailleurs indépendants qui proposent leurs services à des tarifs toujours plus abordables. Cependant, cela ne revient pas à dire que leurs prestations seront gratuites car attendez vous à ce que ça vous revienne jusqu'à cent (100) euros de l'heure selon l'expérience et la taille du projet. Une des solutions consiste à acquérir un logiciel de création de boutique en ligne comme ShopFactory qui ne nécessite aucune compétence spécifique en informatique et en programmation. Des assistants vous guident pas à pas et vous permettent de construire et de faire évoluer votre boutique en ligne en toute autonomie sans frais supplémentaires.

Attention tout de même au choix de l’éditeur. Vous pourriez là aussi vous retrouver le bec dans l’eau en utilisant un logiciel édité par une entreprise n’ayant pas atteint la taille critique. Les entreprises du Web apparaissent et disparaissent comme des champignons. Favorisez les logiciels qui bénéficient d’un certain pedigree et d’un nombre d’utilisateurs important. L’évolution de votre boutique dépendra des mises à jour (qui restent payantes mais pas obligatoires).

 

Assurez la promotion de votre boutique

 

Votre catalogue est en ligne et votre boutique est prête à recevoir des commandes ? Il vous faut désormais songer à promouvoir votre site. La construction d’une boutique professionnelle implique la prise en compte du référencement pendant son élaboration et le recours à des bannières et à des liens sponsorisés (payants) même si le budget initial est modeste. Quelle que soit la stratégie que vous mettrez en place, mesurez les résultats afin de découvrir ce qui fonctionne ou pas pour pouvoir réajuster au fur et à mesure que votre site se développe.


Comme pour tout, l’auto-apprentissage en matière de promotion internet est bien évidement possible. Sachez tout de même qu’il vous appartient d’apprendre en quelques jours ce que d’autres, notamment vos concurrents, n’ont eu de cesse de décortiquer pendant des années. La participation à des formations et l’accompagnement par un consultant pendant quelques heures par mois seulement, si vous débutez, sont donc loin d’être un luxe superflu pour votre entreprise.

 

Pour durer, soyez disponible pour vos clients

 

Le SAV, par exemple, n'est techniquement pas une priorité dans le démarrage d'un site de commerce électronique. Cependant, il est essentiel d’assurer un service de qualité pour réussir dans le commerce en ligne. Soyez réactifs et n’hésitez pas à livrer plus que ce que le client s’apprête à recevoir.


Pensez «clients». La façon dont vous traitez vos clients (ou clients potentiels) peut faire ou défaire le succès d'une boutique en ligne. Répondez aux e-mails et aux questions avec rapidité et compétence. Soyez aussi informatif et utile que possible. Cela vous aidera à trouver de nouveaux clients et à fidéliser les anciens.

 

 

 © Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://ecommerce-pratique.info/). Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite
 

Lancez votre propre boutique

Vendez sur Internet de manière totalement indépendante. Pas de commissions sur les ventes, ni de programmation : créez votre site eCommerce avec ShopFactory