protéger marque
Les entreprises doivent se protéger pour ne pas risquer de perdre le contrôle de leur marque face aux activités criminelles.

E-commerçants : Protégez votre marque et vos clients

Conseils à destination des sites e-Commerce pour protéger une marque et dispositifs techniques pour ne pas en être victime

Le détournement de marque est l'un des fléaux du Web et les cybercriminels ont les moyens de ternir votre image de marque et vous priver d'un certain nombre de clients qui, en toute bonne foi, pensaient qu'ils avaient à faire à une entreprise légitime. La compréhension et la protection contre cette menace grandissante constituent un début de solution.

 

Avec l'ère Internet, les enjeux sont plus importants que jamais et les cyberconsommateurs se font maintenant une opinion des entreprises au travers de leurs sites web. Mais avoir un beau site, fonctionnel, rassurant, et une présence efficace sur Internet ne suffit plus. Les entreprises doivent se protéger pour ne pas risquer de perdre le contrôle de leur marque face aux activités criminelles.

 

En protégeant votre marque, vous protégez également vos clients. En effet, les infractions online peuvent avoir de graves conséquences. Les clients potentiels à la recherche d'une marque de produits peuvent être redirigés vers un concurrent, ou pire, un site d'ecommerce illégal. Et cette perte de contrôle en ligne peut ternir la valeur d'une marque.


Le phishing (hameçonnage)


Pour ceux qui découvrent le terme de phishing, voici la définition proposée par Wikipédia :

 

"L'hameçonnage, appelé en anglais phishing, est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance : banque, administration, etc. afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance, etc. C'est une forme d'attaque informatique reposant sur l'ingénierie sociale. L'hameçonnage peut se faire par courrier électronique, par des sites web falsifiés ou autres moyens électroniques."

 

Le phishing est une menace particulièrement efficace et peut entamer l'intégrité de la marque. Bien que de telles attaques ne peuvent cibler directement votre société de commerce électronique ou ses ressources en ligne, un crime par association est souvent suffisant pour compromettre l'entreprise. En effet, si le consommateur est victime d'une fraude par le biais d'une escroquerie de type phishing qui comporte votre nom de marque, il est en droit de vous demander des comptes. Il est donc important de protéger votre nom de marque.

 

 
 

Les autres procédés


Malheureusement, le phishing n'est qu'une méthode criminelle parmi d'autres. Les entreprises doivent donc être conscientes (et prêtes à y faire face) qu'il existe de nombreux autres moyens de détournement de marque en ligne. Du typosquatting au cybersquattage, en passant par le domaining, toutes ces formes de cybercriminalité peuvent gravement nuire à l'image de votre boutique e commerce, et sont difficilement détectables sans mesure de veille perpétuelle.


Cybersquattage


"Le cybersquattage, en anglais cybersquatting, désigne la pratique d'enregistrer des noms ou des marques sur internet afin d'ensuite soit de le revendre à l'ayant-droit, soit d'altérer sa visibilité." (Wikipédia)


Typosquatting


"Le typosquatting, est une forme de cybersquatting se fondant principalement sur des erreurs typographiques des utilisateurs du web : concrètement, il s'agit d'acheter tous les domaines dont l'orthographe est proche de celle d'un domaine connu afin que l'utilisateur faisant une faute d'orthographe involontaire, soit dirigé vers le site du typosquatteur." (Wikipédia)


Domaining


"Le domaining est une activité qui consiste à spéculer sur les noms de domaine. Contrairement aux cybersquatters, les domainers cherchent rarement à détourner la notoriété des marques à leur profit. Les noms de domaine qui les intéressent en priorité sont les noms de domaine génériques composés de mots du langage courant." (Wikipédia)


Le corporatesquatting


Une autre forme, que je trouve profondément méprisable est celle du corporatesquatting, pratique de plus en plus usitée. Wikipédia en donne une définition beaucoup plus habile que je ne saurais le faire :

 

"Le corporatesquatting désigne la pratique de grandes entreprises d'enregistrer massivement des noms ou des marques sur internet afin de s'en approprier l'usage exclusif, bien qu'ils appartiennent et sont déjà utilisés par des personnes physiques ou des petites entreprises."

 

Il s'agit ensuite de contraindre les ayants-droit à en abandonner l'usage, par différents moyens de pression dont des assignations agressives devant les tribunaux (que les ayants-droit n'ont bien souvent pas les moyens de financer). L'objectif final est d'obtenir l'usage exclusif du nom ou de la marque. La loi sur les marques, c'est-à-dire de protection des marques, étant "au-dessus" des pratiques visant à utiliser un nom sans en avoir le droit. Le premier qui inscrit une marque sur l'internet se voit propriétaire du chemin qui mène vers l'espace (c'est-à-dire le site), si espace alloué il y a, mais celui qui possède la vraie propriété sur le nom a, en tout état de cause, aux yeux de la justice, la réelle propriété du nom.

Dans le cas où il n'y a pas d'espace alloué, le plaignant doit prouver que celui qui a acheté ce nom l'a fait dans l'intention de nuire au propriétaire de la marque. Si ce n'est pas le cas, le plaignant argue en général, s'il souhaite poursuivre sa plainte, que la non-utilisation de la marque lui porte préjudice. On peut rentrer ainsi dans plusieurs complications que les grandes corporations savent parfaitement manipuler pour recouvrer leur droit sur la propriété d'un nom.

Quelques solutions pour protéger votre marque et vos clients


Parce que le risque de dommages causés par l'usurpation de marque est si important, les entreprises doivent élaborer une stratégie qui protège leur présence en ligne et leurs clients.

 

Voici certaines des étapes-clés :

 


Éclairez vos clients


Ajoutez des définitions ou une FAQ concernant l'abus de marque accessible depuis la page d'accueil de votre site. Faites explicitement état de quand vous correspondez ou non avec vos clients par email, et comment ces derniers peuvent mieux distinguer le caractère légal d'un message frauduleux.


Entourez-vous


Si votre entreprise a déjà beaucoup à faire, entourez-vous d'experts en protection de marque. S'associer avec des tiers spécialistes de ce domaine ne sera que profitable contre les risques de détournement.

 

DRP (Disaster Recovery Plan)


Toute entreprise devrait avoir un plan prévoyant les mesures à mettre en oeuvre en cas de sinistre, quel qu'il soit, le détournement de marque constituant un sinistre. Ce plan d'urgence permettra de gérer efficacement le sinistre par ordre de priorité et de ressources.


Un plan pour les infractions involontaires


Toutes les attaques contre la marque ne sont pas délibérées. Parfois, les partenaires ou distributeurs connus de vos services peuvent accidentellement usurper votre marque ou ses expressions connexes. Travaillez avec vos experts en protection de marque pour surveiller les comportements et y répondre d'une manière cohérente et professionnelle.

 

Une équipe d'urgence


Constituez une équipe parmi les membres de votre personnel qui sera opérationnelle dès que votre marque sera compromise. Formez également le personnel des centres d'appel pour mieux répondre aux menaces liées au détournement de la marque.

 

En Conclusion


Alors que l'économie fondée sur Internet ouvre de vastes possibilités pour les entreprises qui n'existaient pas il y a 10 ou 20 ans, elle ouvre également de nouvelles voies de risque pour les marques. Protéger sa marque en 2009 n'est plus un luxe, c'est un impératif économique, surtout si votre marque existe depuis plus d'un demi-siècle, car son nom est profondément ancré dans l'esprit du consommateur, tout autant que dans celui des cybercriminels.

 

 © Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://ecommerce-pratique.info/). Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite
 

Lancez votre propre boutique

Vendez sur Internet de manière totalement indépendante. Pas de commissions sur les ventes, ni de programmation : créez votre site eCommerce avec ShopFactory