imiter-site-ecommerce-celebre
Ne vous y trompez pas, les gros sites souffrent eux aussi de tonnes de problèmes d'ergonomie.

Copier un site e-Commerce célèbre : une bonne idée ?

Choix d'une stratégie dans la création et le lancement d'un site de commerce électronique

La caractéristique principale des sites marchands qui marchent très fort c'est qu'ils sont majoritairement faciles à parcourir par les acheteurs. Mais Copier/Coller l'architecture ou la conception d'un gros site e-commerce sans pour autant prendre en compte son contexte, peut aussi nuire aux ventes d'une boutique en ligne de taille plus modeste. Voici pourquoi …

 

Dès lors qu'ils sont confrontés à cet inévitable dilemme de conception, les futurs e-commerçants sont souvent tentés par la voie du " pourquoi ne pas simplement copier le site XYZ ? "

Le site XYZ étant bien entendu ce célèbre site qui passe à la télé.

Pourquoi cette stratégie ne serait-elle pas bonne ? "Si ce site est devenu aussi populaire et qu'il a pris tant d'ampleur, c'est sans doute parce qu'ils savent comment il faut faire".

 

Et puis c'est bien connu, les internautes préfèrent les architectures classiques qui respectent les normes et qu'ils ont l'habitude de parcourir. Et c'est justement parce que les interfaces de ces sites fonctionnent effectivement comme on peut s’y attendre qu'il est tentant de vouloir les copier.

 

Mais copier une architecture ou la mise en page d'un site marchand très connu n'est pas un moyen infaillible d'améliorer l'efficacité de votre propre site e-Commerce. En fait cette stratégie est même semée d'embûches.

 

Pourquoi la copie peut échouer

 

Il y a deux raisons principales pour lesquelles s'inspirer d'un autre site peut mal se passer, (même si ce site est très réussi) :

L'élément de l'interface sur lequel vous avez jeté votre dévolu n’est en réalité pas très bon.


La conception fonctionne très bien dans le contexte du site d'origine, mais ce n'est pas du tout le cas dans un contexte différent.

 

Si on passe en revue des mastodontes comme Amazon, Apple, Facebook, Google, Yahoo, ou YouTube, il est clair que leur ergonomie et leur conception est bien au dessus de la moyenne comparé à des milliers de sites lambda.

 

Mais ne vous y trompez pas, les gros sites souffrent eux aussi de tonnes de problèmes d'ergonomie.

 

Très bon site, mauvaise conception

 

Même si un site est (à priori) très facile à utiliser, il n'en demeure pas moins que certains de ces éléments peuvent tout à fait être ratés. Et si vous copiez justement l'un d'entre eux.... oups !

Un bon site peut contenir des fonctionnalités qui ne marchent pas pour de nombreuses raisons :

- Personne n'est parfait : Même une équipe expérimentée de développeurs web n'est à l'abri d'erreurs. Il se pourrait que les développeurs n'aient pas eu le temps de tester certaines faiblesses qui semblaient mineures et qui ont fini par s'accumuler en passant entre les mailles du filet... Ou peut-être ont-ils estimé que tout était au point et qu'ils ont eu tort.

- Le manque de ressources : Même une multinationale ne dispose pas de ressources infinies. Il arrive très souvent que les développeurs soient tout à fait au courant d'un élément mal conçu de leur site, mais ils n'ont pas eu le temps d'y remédier.

- En attente d'une mise à jour : Peut-être que le dysfonctionnement a été détecté, revu et corrigé, mais la nouvelle mouture du site n'a pas encore été déployée. Vous êtes donc éventuellement à deux doigts de copier quelque chose qui ne fonctionne pas et qui est sur le point d'être remplacé.

 

Vous misez habituellement sur votre chance ? Votre réussite dépend radicalement de la date à laquelle vous avez bien pu vous "inspirer".  Ceci écarte toute possibilité de construction d'un raisonnement rationnel pour l'amélioration de votre taux de conversion.

 

Mais disons que la chance est de votre côté et que vous réussissiez à copier de bons éléments le bon moment. Il suffit de replacer ces éléments dans le mauvais ordre - (comme un bandeau dans une zone différente) - sur vos pages pour qu'ils nuisent à votre activité. La règle veut que : Différent contexte = optimisation différente de la mise en page.

Prenons quelques exemples : Cela fait maintenant plusieurs années que le site d'Amazon n'est plus une référence en matière de conception de site e-Commerce.

Si vous êtes un e-commerçant modeste et débutant de surcroît, votre entreprise est probablement moins connue qu'Amazon. Vous n'avez d'autre choix que de continuer à travailler plus dur encore pour établir votre crédibilité pour rattraper ce géant. Car les acheteurs qui passent une commande sur Amazon, savent d’emblée qu'ils recevront leur article sous 4 à 5 jours au plus tard. En outre ils obtiendront un échange sans discuter dans les rares cas où leur colis pourrait être endommagé. Ceci est loin d'être acquis dans l’esprit d’un acheteur qui fait affaire avec vous pour la première fois.

Sur le site d'Apple, les acheteurs ont dû à une période partir à la chasse au bouton "ajouter au panier" pour commander un iPhone. Non seulement le bouton était placé dans une zone peu conventionnelle par rapport à la plupart des sites e-commerce, mais en plus la couleur et l'intitulé du bouton "Acheter" étaient inadaptés. Fait intéressant, l'excellente réputation de la qualité Apple (largement méritée) a volé au secours du site. Les internautes ont facilement pardonné cette faiblesse parce qu'ils savaient que l'iPhone était facile à utiliser. Étant suffisamment "fan" de la marque ils n'ont pas rechigné à consacrer un peu plus de temps pour découvrir comment passer une commande.

Sur les sites qui pâtissent d'une image de marque moins bien établie, les acheteurs potentiels abandonnent très facilement lorsqu'ils sont confrontés à des difficultés. Pire encore, un site mal conçu remet en cause l'image de la société dans son ensemble. "Si cette entreprise ne peut même pas concevoir un bouton "Acheter", quelle galère ça doit être que d'utiliser les produits qu'elle commercialise."

Il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles l'interface d'un gros site pourrait ne pas fonctionner dans votre cas :

- Taille du catalogue : le tri parmi des millions d'articles exige un merchandising et une mise en page bien plus sophistiqués comparé à un petit site e-Commerce avec une poignée de produits au catalogue.

- Maintenance : Certains outils en ligne - comme un blog d'entreprise - exigent des mises à jour fréquentes pour éviter qu'ils ne s'enlisent. Mieux vaut donc ne pas se lancer dans une telle aventure si vous ne pouvez pas engager les mêmes ressources qu'une entreprise établie pour continuer à alimenter un blog.

- Les éléments de conception d'un site ne peuvent pas être examinés de façon isolée, ils forment un tout et fonctionnent ensemble. Par conséquent, si vous décidez d'extraire un élément et de le "brancher" dans un contexte différent, il pourrait ne pas fonctionner avec d'autres éléments de votre site.

Même si vous êtes une grande entreprise, il y a fort à parier que le nombre d'heures qu'un visiteur moyen passe sur votre site chaque mois est loin d'égaler les célèbres sites que vous essayez de reproduire. Les internautes seront donc moins enclins à apprendre de nouvelles techniques d'interaction que vous proposez car ils passent davantage de temps sur ces gros sites. Ce sont eux qui dictent (quelque part) la « norme ».

Alors, la copie : bonne ou mauvaise idée ?

Dans la plupart des cas les gros sites réputés méritent d'être imités. Mais le risque de tout ratatiner est permanent si vous tentez de vouloir faire comme les mastodontes de la vente en ligne. Alors comment savoir si vous êtes dans un cas ou dans l'autre ?

Si vous développez votre site vous-même depuis un certain temps, vous savez sans doute que la réponse est simple : les tests utilisateurs. Rappelez-vous, les tests utilisateurs ne doivent pas nécessairement prendre beaucoup de temps. Vous pouvez établir une maquette de votre nouvelle mise en page sur une capture écran retravaillée dans « Paint » et la tester immédiatement.

Encore plus rapide: si l'architecture à laquelle vous aspirez est déjà mise en œuvre sur un site existant, vous pouvez demander à vos testeurs de passer en revue ce site sans une préparation spéciale (exceptées quelques tâches bien précises et un protocole de test à mener par les testeurs).

Évidemment les tests menés sur d’autres sites ne seront pas en mesure de vous donner une garantie de ce qui marchera ou non sur votre propre site e-commerce, mais ceci permettra probablement de vous faire une bonne idée de ce qui vous reste à améliorer et vous aiguillera sans aucun doute sur la bonne voie avec un investissement minimum.

Vous supposez que le site XYZ réalise des profits fantastiques ? Figurez-vous que les grands acteurs du commerce en ligne ne sont (pour la majeure partie d'entre eux) pas rentables en France. Ces sites, dont vous voyez la publicité à la télévision, sont dans une course effrénée à la taille et à la part de marché - ils envisagent d'être rentables que dans plusieurs années. Pour le moment leurs objectifs sont différents. Vouloir les imiter et endosser leurs contraintes vous expose au risque de la "fausse bonne idée".

 

 

 

 © Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://ecommerce-pratique.info/). Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite
 

Lancez votre propre boutique

Vendez sur Internet de manière totalement indépendante. Pas de commissions sur les ventes, ni de programmation : créez votre site eCommerce avec ShopFactory