tricher-ecommerce-emarketing
Lorsque l'on triche, se faire repérer est juste une question de temps...

Le côté obscur du marketing sur Internet : 4 façons de tricher.

Conseil e-Marketing - techniques de triche - achat de fans et de liens intérêt et risques

Toujours plus nombreux les marchands rivalisent chaque jour d'idées pour nouer des relations avec les internautes, les attirer sur leurs sites et vendre davantage. Il arrive que de temps à autre certains e-Commerçants franchissent la frontière et basculent du côté obscur - souvent sans même s'en rendre compte. Voici quatre techniques d'e-marketing ô combien tentantes, mais pas vraiment éthiques. Vous devriez les éviter si vous vous inscrivez dans la durée.

 

 

L’achat de fans - La floraison des cerisiers


T'as vu combien de gens me suivent sur Twitter ? - J'ai des milliers d'amis et de fans sur Facebook - J'ai des centaines de j'aime et de +1 Google... La technique dite de "floraison des cerisiers" consiste à acheter des suiveurs ou des fans sur les réseaux sociaux. L'expression trouve son origine au Japon où il n'est pas inhabituel pour les célébrités en devenir, (mais aussi les entreprises, les clubs de sport...) d'embaucher des aficionados professionnels appelés aussi "Sakura" qui désigne "la beauté éphémère" des cerisiers en fleurs.

 

Déclinées sur les réseaux sociaux, les "fleurs de cerisiers" sont de véritables utilisateurs de Facebook ou de Twitter qui sont payés pour aimer une entreprise et surtout le faire savoir en relayant les messages qu'elle diffuse. Il se peut également que ces profils aient été créés dans l'unique but de booster l'influence sociale d'une entreprise sur le net.

 

Il y a un paquet de sociétés qui proposent d'acheter des fans sur les réseaux sociaux. Il suffit de lancer une recherche sur Google... 1000 fans Facebook pour 19 € - 30 000 j'aime pour 129 €... Boostez le nombre de vues pour vos vidéos sur Youtube - Achetez 1000 suiveurs Twitter pour 9 € etc...

 

Les e-commerçants qui ont recours à ces techniques s'imaginent qu'ils renforcent ainsi le sentiment de confiance qu'inspire leur boutique. Ils espèrent convaincre de cette façon davantage d'acheteurs réels à passer des commandes.

 

Et c'est ainsi que l'on voit des sites sortir d'un parfait anonymat un beau matin et arborer 10 à 15 fois plus de fans qu'une marque nationale. Il se pourrait évidement que ce soit le fruit d'une stratégie de marketing social particulièrement bien ficelée conduite par un type brillant…mais dans la plus part des cas il y a fort à parier que nous soyons en présence d'un magnifique cerisier en fleurs.

 

Plutôt que d'essayer d'acheter un public, essayez plutôt de proposer du contenu de qualité  pour attirer l’attention des gens et vous faire de nouveaux adeptes. L'objectif c'est que les gens se disent "Ah, voici la newsletter, qu'y a-t-il d'intéressant ce mois-ci"

 

Les fermes de liens

 

Les fermes de liens sont constituées de dizaines, voire des centaines de petits sites, d’annuaires ou de blogs formant ainsi un réseau monté de toutes pièces, et dont le seul but est d'accroître artificiellement le critère de popularité défini par les moteurs de recherche. C'est une tactique qui vise bien entendu à améliorer de positionnement dans les résultats.

 

Un exemple plutôt répandu de montage d’une ferme de liens consiste à payer des blogueurs professionnels. Ils se chargent alors de rédiger et de publier des bancs d'essais ou des comparatifs produits sur plusieurs blogs dont ils ont la charge... en n'oubliant pas de proposer un lien vers le produit en question et le site marchand à la fin bien entendu. C'est un moyen qui vise à tromper les moteurs de recherche et leur faire croire que le site de l'e-Commerçant est plus populaire et par conséquent plus important qu'il n'est en réalité.

 

Plutôt que d'acheter des liens, il vaut mieux publier du bon contenu directement sur votre propre boutique ou sur votre propre blog.

 

L'achat de témoignages

 

Il est prouvé que les témoignages de clients influencent et les acheteurs et permettent de vendre davantage. Curieusement les internautes ont tendance à accorder plus de crédit aux avis d’autres internautes qu’aux descriptions des professionnels.

 

Certains e-commerçants exploitent ce phénomène soit en achetant des avis, soit en publiant des avis eux-mêmes. Alors si vous songiez à offrir un petit coupon de réduction en échange d'un avis, ou donner sa chance à un petit stagiaire pour en rédiger, disons que ce n'est pas très éthique. De toute façon, et à moins de passer par une agence spécialisée, la majorité des faux commentaires sont repérables à dix kilomètres. Trop beaux pour être vrais ils expriment une forme de satisfaction pleine de superlatifs avec des détails techniques qu’un acheteur lambda ne se serait jamais donné la peine de commenter - Sans compter l'avalanche de points d'exclamations censés donner davantage de crédit au message à faire passer.

 

 

Il est de loin préférable de simplement encourager les acheteurs à vous faire part de leurs vraies critiques avec des louanges mais aussi des points à améliorer (bien plus crédible) plutôt que de perdre votre temps à organiser des commentaires "bidons". La meilleure manière de collecter des témoignages est de demander directement aux clients. Pour cela envoyez un mail après l'achat afin de recueillir leurs impressions.

 

 

L'achat de liens

 

Les liens entrants contribuent à améliorer le positionnement d'un site dans les résultats des moteurs de recherche. Certains e-Commerçants peu scrupuleux feraient presque n'importe quoi pour obtenir plus de liens entrants, y compris en proposant de les acheter. L'astuce consiste à payer des sites (voir même un réseau de sites) pour obtenir des liens individuels en dur. Parfois ces sites n'ont aucun rapport avec les produits commercialisés. L'objectif principal étant d'associer des mots clés au site de l'e-Commerçant.

 

Comment ça marche : prenons l'exemple d'un article et d'un site traitant de bicyclette électrique. L'achat de liens consiste à renvoyer un lien vers le site de l'e-Commerçant à chaque fois que l'expression "vélo électrique" est mentionnée.

 

Dans certains cas, l'achat de lien se fait par l'intermédiaire d'une agence spécialisée dans la rédaction de contenu. L'intermédiaire prend en charge la rédaction de l'article et contacte des blogs populaires ou des sites d'information et propose son contenu gratuitement. Libre aux sites de reprendre ou non le sujet. Mais en cas d’acceptation alors il est convenu d'inclure un ou deux liens pour les clients de l'agence.

 

Ne perdez pas votre temps à chercher des martingales, optimisez un tant soit peu les méta balises de vos pages, et surtout créez votre propre contenu en ne perdant pas de vue ce qui pourrait intéresser les gens. Rappelez-vous, ce n'est pas le robot de Google qui passe des commandes sur votre site, mais des humains bien réels. Ne trichez pas, jouez cartes sur table. A de rares exceptions près, tous ceux qui trichent avec Google (achat de liens, fermes de blogs…) finissent par se faire prendre et se retrouvent à un moment ou à un autre déclassés voire pire : Blacklistés. Quand on triche, se faire repérer est juste une question de temps, et lorsque Google sanctionne ce sont des semaines de travail acharné qui sont perdues.

 

 

 

© Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://www.ecommerce-pratique.info )Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite.

 

 © Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://ecommerce-pratique.info/). Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite
 

Lancez votre propre boutique

Vendez sur Internet de manière totalement indépendante. Pas de commissions sur les ventes, ni de programmation : créez votre site eCommerce avec ShopFactory