ecommerce-solution-sas-avantage-inconvenients
C'est bien connu : le diable se cache dans les détails. Il y a 2 facteurs qui peuvent littéralement faire exploser vos factures avec une solution e-Commerce hébergée.

Les grandes faiblesses des solutions e-Commerce hébergées.

Créer une boutique en ligne - bien choisir la solution eCommerce

 

Il existe deux grandes familles de solutions e-Commerce :

Les logiciels que vous installez et qui permettent de publier votre site marchand chez l'hébergeur de votre choix


- ou -


Les solutions en ligne qui permettent de créer votre site e-Commerce à partir d'un autre site.

 

Ne pas avoir à installer ni s'occuper de la maintenance d'un logiciel est évidemment un concept brillant. Il y a néanmoins (et comme pour les solutions open source ) un certain nombre d'inconvénients avec les solutions eCommerce en ligne que vous devriez impérativement intégrer à votre cahier des charges pour identifier la solution e-Commerce qui correspond le mieux à vos besoins.


Le plate-formes de commerce en ligne hébergées ou Software as a Service (SaaS) sont des plate-formes de commerce en ligne dont les logiciels sont installés sur des serveurs distants plutôt que sur l'ordinateur de l'utilisateur. Voir la définition wikipedia


1. Frais cachés et clauses écrites en tout petit


À première vue, toutes les solutions de e-Commerce en ligne hébergées ont quelques chose de très intéressant à offrir. Forfaits mensuels à faible coût, une avalanche de fonctionnalités, des connexions avec des places de marchés à la mode, autant dire que les offres alléchantes ne manquent pas. Ce n'est d'ailleurs pas une surprise si ces solutions attirent la plupart des e-Commerçants en herbe.

 

Toutefois, et c'est bien connu, le diable se cache dans les détails. Il y a deux facteurs qui peuvent littéralement faire exploser vos factures avec une solution e-Commerce hébergée.

 

Surcoût en raison d'un accroissement de trafic...


La plupart des plate-formes e-Commerce hébergées sont livrées avec une limite de bande passante ou de visiteurs mensuels qui interagissent avec votre site. Il suffit alors de quelques photos haute résolution égarées dans des fiches produit, ou de quelques vidéos de présentation pour dépasser allègrement ce quota en quelques jours seulement.


Passez votre contrat à la loupe, vous verrez c'est souvent écrit en tout petit et ces frais relatifs au trafic supplémentaire peuvent très vite flamber. Cela peut aller de 5 € à 10 € par Giga supplémentaire. Qu'est-ce que ça représente ? Prenons un exemple, si votre forfait inclut un trafic de 10 Giga de bande passante, et que vous débutez avec une campagne Adword un peu maladroite et mal ciblée, ou que votre boutique est citée par un blogueur influant... alors ces quelques images ou vos petites vidéos se chargeront de dévorer votre quota, et votre boutique pourrait enregistrer par exemple un trafic de 50 Giga qui est loin d'être anormal. Au tarif de 10 € par Giga supplémentaire ceci transformera votre charmant petit forfait à 50€ /mois en un prélèvement automatique de 400 € qui sort du chapeau. Vous avez bien enregistré un accroissement de trafic, c'est un excellent problème qui justifie aussi cette nouvelle facture... mais hélas pas vraiment de commandes supplémentaires à l'horizon...

Reversement d'un pourcentage du chiffre d'affaires


Depuis quelques années sont également apparues des solutions de commerce en ligne qui se rémunèrent avec un pourcentage de vos ventes. Lorsqu'on débute dans la vente en ligne ce modèle peut constituer une option intéressante pour construire et lancer sa boutique. Après tout les ventes ne font que démarrer, pas de ventes, pas de frais... ça semble plutôt pas mal au premier abord.


Disons néanmoins que si vous lancez sur un marché très compétitif et que vos marges sont volontairement faibles... Vous vous êtes inspiré des gros sites de vente.... bref... c'est votre stratégie pour vous constituer une renommée et acquérir de la notoriété. 1 ou 2 % de votre chiffre d'affaires pour la plate-forme e-Commerce + les frais de passerelle pour les CB... et il se pourrait qu'il ne vous reste plus aucun bénéfice.


Mieux vaut éviter ces solutions si vous recherchez une solution de commerce en ligne. Votre fournisseur ne devrait en aucun cas se rémunérer sur votre chiffre d'affaires.


2. ... vous aimez les séparations difficiles ?

Étant donné que vous ne possédez pas le logiciel qui permet de construire votre boutique et que vous n'y avez pas accès, disons que la portabilité des plate-formes de e-Commerce hébergées peut être objectivement qualifiée d'inexistante. En d'autres mots, si les coupures deviennent trop fréquentes, si votre site devient trop lent pendant la période des ventes de fin d'année, ou que vous voulez simplement déménager votre boutique "ailleurs" pour des raisons qui vous appartiennent.... ce n'est pas possible. Vous ne pouvez pas dissocier ou utiliser le système de votre plate-forme de commerce en ligne hébergée, si vous n'êtes pas également hébergé chez eux.


C'est un argument très fort en faveur des logiciels de création de boutique en ligne que vous téléchargez comme ShopFactory par exemple.  Avec un logiciel que vous avez téléchargé et qui est sous votre contrôle direct, il est plutôt facile de prendre votre boutique sous le bras et de la publier sur d'autres serveurs. Les solutions e-Commerce hébergées sont très difficiles à migrer vers d'autres plate-formes. Nombreuses sont celles qui interdisent l'exportation du catalogue ou restreignent volontairement la vitesse de téléchargement en FTP. Elles ne veulent pas que vous changiez de solution et cela parfois en ayant recours à des procédés pas très sympathiques.


Avec un logiciel e-Commerce que vous téléchargez et qui est sous votre contrôle direct, c'est souvent assez facile de changer de solution. Un logiciel e-Commerce installé sur votre propre ordinateur autorise les exportations de catalogue, et vous avez directement accès à tous les fichiers.


C'est un critère important dans le choix d'une solution e-Commerce. Les choses ne peuvent ne pas toujours bien se passer. Il suffit d'une fois pour vous rendre compte de l'existence d'un nombre important de barrières destinées à empêcher tout déménagement.

La précaution minimum que vous devriez prendre c’est d’acheter votre nom de domaine séparément. Vous allez probablement passer beaucoup de temps à  promouvoir l'adresse de votre site et capitaliser sur celle-ci. Si cette adresse est la propriété de quelqu'un d'autre, vous n’avez pas de contrôle véritable.

 

3. L'hébergement n'est pas la spécialité des solutions e-Commerce hébergées

 

Cela peut vous sembler plutôt paradoxal. L'hébergement n'est pourtant pas le métier de la grande majorité des entreprises qui fournissent des plate-formes de commerce en ligne. Oui disons plutôt que ce n'est pas la compétence initiale de l'entreprise, mais une compétence rapportée, sous-traitée, et naturellement bien souvent le cauchemar principal.


Est-ce important ? Oui, et comment. L'hébergement c'est en quelque sorte le terrain que vous vous apprêtez à investir pour y construire votre boutique. Plus les défaillances des serveurs sont fréquentes, plus vous courez le risque que le robots de Google ou les acheteurs visitent votre site au mauvais moment.

Il y a également de nombreux outils que vous êtes en droit d'attendre d'un véritable hébergeur comme une vraie messagerie e-Mail, des accès à votre compte en SSH ou en SFTP, et la possibilité d'installer d'autres applications comme un blog. Toutes ces fonctions sont souvent limitées, voir carrément absentes lorsqu'on opte pour une solution de commerce en ligne hébergée. Certaines solutions ne proposent pas d'adresse e-mail personnalisée, d'autres ne vous permettront pas d'installer vos propres scripts ou Wordpress.  Il y a même une plate-forme e-Commerce hébergée qui a complètement coupé tous les accès FTP pour se conformer aux normes de sécurité PCI.


Voilà bien des exemples d'embûches potentielles qui peuvent devenir extrêmement frustrantes aussi bien pendant la construction que la maintenance de votre site e-Commerce. Si vous ne voulez pas mettre tous vos œufs dans le même panier, mieux vaut dissocier solution e-commerce et hébergeur et opter pour un hébergeur réputé dont c'est le véritable métier. S'il devient défaillant, prenez votre boutique sous le bras et hébergez-la ailleurs. 

 


4. Construisez votre site sans être interrompu

 

Avec  les plate-formes e-Commerce en ligne, vous créez votre site marchand à partir du site d'un prestataire. Et cette option peut mettre votre patience  à rude épreuve. Cela tient au fait que chaque fois que vous ajoutez une  image ou une description de produit, ou que vous modifiez un prix, votre ordinateur doit communiquer avec le site Web de votre prestataire. Vous devez attendre que l’image ou l’information soit téléchargée, que le prestataire de service l'accepte et la stocke. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez vaquer aux autres tâches. Si vous ne disposez pas d’une connexion Internet via la fibre, si vous êtes amené à travailler sur votre site un jour de grande affluence, ou si tous les gamins du quartier surfent sur le net en même temps, l’envoi d’une image vers votre site peut prendre des plombes. Pire encore, si d’autres marchands qui construisent une boutique modifient leur site en même temps que vous, le serveur du prestataire peut être ralenti dans son ensemble et vous-même par la même occasion. Et un serveur ce n'est au final rien d'autre qu'un gros ordinateur qui lui aussi connaît des limites.

 

Le temps que vous économisez pendant la construction ou la maintenance de votre site marchand c'est du temps que vous pouvez utiliser pour promouvoir vos produits, pour développer davantage votre chiffre d'affaires et pour prendre soin de vos acheteurs. Inutile donc d'en gaspiller.


5. Ce n'est pas l'idéal pour le référencement naturel

Google n'aime pas beaucoup les pages générées de manière dynamique depuis une base de données (comme avec la plupart des plate-formes d'e-Commerce en ligne ou en open source). Les bases de données peuvent anéantir totalement les chances de référencement naturel d'un site, surtout s'il est de taille modeste. Les sites construits via des plate-formes Internet qui reposent sur des bases de données sont une entrave importante à l’indexation naturel de votre contenu dans les moteurs de recherche.

 

 

6. Pour les mises à jour ce n'est pas vous qui avez le dernier mot.


C'est probablement la question la plus importante à laquelle de nombreux e-Commerçants qui utilisent des plate-formes de commerce en ligne hébergées tentent de trouver des solutions. Étant donné que la plate-forme est sous le contrôle direct du fournisseur, les évolutions sont souvent déployées de manière centralisée, et les mises à jour sont poussées en fonction d'un calendrier propre à son équipe de développement... et non pas en fonction des impératifs du commerçant.


En d'autres mots, vous n'avez aucun contrôle sur quand et comment ces mises à jour sont apportées au système. A première vue tout cela peut vous sembler être une bonne chose. Après tout vous n'avez pas à vous soucier des mises à jour du logiciel permettant de construire votre boutique.


Mais que se passera-t-il si un une mise à niveau affecte l'une des fonctions dont vous avez impérativement besoin sur votre site e-Commerce ? Ou si l'une des fonctionnalités primordiales au bon fonctionnement de votre site est supprimée ? Que ce passe-t-il si cette mise à jour survient alors que vous avez pris quelques jours à Deauville et que votre boutique cesse de fonctionner ?


Avec les solutions e-Commerce en SaaS, c'est la plate-forme qui dicte quand les mises à jour sont effectuées. Étant donné que le logiciel est centralisé, vous ne pouvez pas utiliser une version différente ou antécédente, reporter la migration ou choisir carrément de ne pas mettre à niveau votre boutique.

 

Avec un logiciel e-Commerce en téléchargement, c'est vous qui décidez si les mises à jour sont critiques et quand elles doivent avoir lieu. Il est installé sur votre ordinateur, il est donc sous votre contrôle direct. Le dernier mot vous revient, et renoncer à ce contrôle pourrait vous coûter quelques cheveux blancs si les choses ne se passent pas bien.

 

7. Des limites dans la personnalisation


Le code source étant inaccessibles et le logiciel n'étant pas installé sur votre ordinateur, si vous avez besoin de personnaliser un peu plus votre boutique ou si vous souhaitez développer vos propres petites applications, leur mise en œuvre pourrait être très difficile, voire impossible.


Des éléments tels que l'ajout de petits scripts personnalisés, des éléments de charte graphique un peu plus léchées sont souvent indisponibles avec les plate-formes de e-commerce hébergées. Cela vous conduira à abandonner certaines fonctions qui méritaient d'êtres testées, ou vous conduira à mettre en place des solutions de contournement à contrecœur qui ne remplissent au final pas pleinement leur rôle, et n'atteignent pas les objectifs que vous vous êtes fixés.


Rappelez-vous, les plate-formes eCommerce hébergées ne sont pas des hébergeurs ; pour ajouter des scripts tels que des cron qui automatisent certaines tâches ou créer des bases de données supplémentaires, ou tout simplement accéder au besoin à ce qui se trouve sous le capot n'est dans la grande majorité des cas pas autorisé.


Avec un logiciel e-Commerce que vous installez vous-même chez un hébergeur traditionnel vous disposez de plus de flexibilité. Un développeur web ou un infographiste disposeront davantage de marges de manœuvre pour mener à bien votre projet.

Comme pour les solutions e-Commerce en open source tout n'est pas rose avec les plate-formes e-Commerce hébergées ou en Saas. Bien souvent ces questions ne se posent pas jusqu'à ce qu'il soit trop tard. Des frais cachés à l'absence de véritable contrôle, ces solutions sont susceptibles de ne pas répondre à vos besoins.


Voilà pourquoi il est impératif de consacrer un minimum de temps et de concéder quelques efforts à l'établissement d'un cahier des charges reprenant les critères qui auraient pu vous échapper et qui sont susceptibles de devenir de véritables obstacles dans votre aventure e-Commerce.


Par expérience, les logiciels e-Commerce à télécharger et installer sont de bien meilleurs compromis. Ils autorisent un contrôle plus direct sur les boutiques et permettent de prendre vos propres décisions. Combinez cela avec le choix d'un bon hébergeur (comme OVH ou 1and1 pour ne citer que ceux-là) qui offre un bon support techniquer rien ne pourra vous empêcher de devenir un e-Commerçant prospère, libre de ses choix à propos de SA boutique.

 

 

 © Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://ecommerce-pratique.info/). Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite
 

Lancez votre propre boutique

Vendez sur Internet de manière totalement indépendante. Pas de commissions sur les ventes, ni de programmation : créez votre site eCommerce avec ShopFactory