nospam
Que faire pour éviter que votre newsletter soit considérée comme spam lors de son envoi ?

Créer une Newsletter qui ne soit pas considérée comme spam

Conseils e-Marketing destinés aux sites e-Commerce - Inventaire des facteurs qui affectent le classement en spam des mailings

Fidéliser par voie électronique est toujours un grand débat. Comme lorsque vous passez un appel téléphonique, vous pouvez rencontrer le "barrage de la secrétaire", et ce, même si vous connaissez son directeur. En marketing direct par voie électronique, c’est la même chose.

 

En envoyant votre newsletter, il se peut qu’en fonction de la manière dont elle a été créée (les composantes-mêmes de la newsletter), vous rencontriez le "barrage du filtre anti-spam", c’est-à-dire que votre newsletter ira directement finir dans le dossier "spam" du destinataire.

 

Vous venez de créer une superbe newsletter, avec des belles images et un message attractif. Vous en êtes très fier. Mais se pose maintenant un problème de taille : que faire pour éviter que votre newsletter soit considérée comme spam lors de son envoi ?

J’ai eu l’occasion de mener une étude en partenariat avec Cibleweb, société spécialisée dans l’email marketing (création de newsletters et routage). Cette étude a été menée auprès des 25 millions d’adresses mail que route cette société chaque mois. Voici ce qui ressort de cette étude (ce qu’il ne faut pas faire), ainsi qu’un certain nombre de conseils pour créer votre newsletter, afin que celle-ci puisse atteindre le destinataire ciblé sans être jetée automatiquement aux oubliettes. En revanche, nous n’aborderons pas ici les considérations liées aux différences d’affichage entre les nombreux clients de messagerie.
 

 

Créer une newsletter : les erreurs à ne pas commettre
 

 

L'objet de votre Newsletter
- Un objet uniquement en majuscule (Ex : OFFRE PROMOTIONNELLE)
- Les signes « ! », « % » ou « / » répétés plusieurs fois
- Les signes € ou $
- Les répétitions de mots
- Les mots coupés par des points ou les mots espacés avec de nombreux espaces.
- Les mots à caractère sexuel
- L’adresse email de l’internaute dans le sujet
- Les chiffres en début ou en fin se sujet
- Les termes associés à la gratuité, aux régimes amincissants,...
- Pas d’astérisque (*)


 

Le corps du message de votre Newsletter


- L’image unique
- Trop d’images pour pas assez de texte
- Trop de texte dans le code alternatif aux images (qui s’affiche quand les images ne sont pas  chargées – attribut ALT)
- Un grand pourcentage de lignes vides
- La vidéo dans le corps du message
- Les formulaires et le JavaScript
- Les tableaux imbriqués
- Les commentaires dans le code
- Le flash et les iframes
- Le tag <TBODY>
- Les balises <DIV> : privilégiez <p class=""> ou <td class="">
- Les appels à des feuille de styles (CSS) hébergées ailleurs ou les styles déclarés en début de mail
- Les contenus HTML trop courts
- Une taille de police soit trop petite, soit trop grande (pas de <hx>)
- Le flag de priorité mis à « importance haute »
- Les pièces attachées
- Une couleur de police proche de celle du fond
- Les tailles négatives dans les attributs de la balise <FONT>
- Pas de map sur les images. Il faut les découper les images...
- Éviter de mettre du texte dans des images surtout quand ce dernier est basé sur une police de caractère exotique et en italique.
- La formule « cliquez ici » doit être évitée et remplacée plutôt par : « suivez le lien »
- Pas de texte tout en majuscule
- L’emploi de mots sensibles comme « gratuit » (employé seul, ou en combinaison avec des termes tels que : « essai », « argent », « exemple », « accès », « adhésion », etc…), « sexe », « XXX », « spam », « $$$ », « chèques », « ordre de paiement », « revenu complémentaire », « vu à la TV »… Même en utilisant des termes apparemment inoffensifs comme « listes de moteurs de recherche », votre newsletter risque d’être pénalisée. Vous devez donc être extrêmement vigilant.

Conseils pour améliorer l'objet de votre Newsletter


- En minuscule sans exclamation
- Inclure les termes du genre : news, newsletter, liste de diffusion...
- Indiquer si possible la fréquence des envois (quotidien...)
- Indiquer la date de l'envoi


Conseils pour améliorer le corps du message de votre Newsletter


- Un équilibre à 50 / 50 entre le texte et l’image (au pire, 2/3 image 1/3 texte)
- Des textes courts alternatifs aux images (balise Alt)
- Un code HTML ne faisant pas appel à des styles hébergés en dehors du mail ou déclarés en début de mail
- Pas de formulaires dans votre mail
- Des liens vers les pièces attachées plutôt que les pièces attachées (en plus ce sera plus facile d’en mesurer la consultation)
- Une version texte
- Code HTML avec <TR> et <TD> uniquement
- Intégrer les styles au sein des balises html
- Faites une validation de conformité au W3C : http://validator.w3.org/
- Texte aéré par des paragraphes (balise <p>)
- Pas de mailto
- Dans le cas d'utilisation de mots sensibles, le plus simple reste de les mettre en image
- Préférez les balises <p align="center"> ou <div align="center"> à <td align="center"> (ATTENTION valable uniquement pour l'attribut "center" ; pour les autres styles, utilisez les balises p et td plutôt que div)
- Encodage UTF 8
- Encodage html pour les caractères spéciaux et accentués

 

En conclusion


 

Créer une newsletter reste simple en soi, mais il faut toutefois veiller à respecter un certain nombre de points cruciaux et les résultats de l’étude sont le reflet de cette réalité frustrante. Néanmoins, à la lumière des erreurs à ne pas commettre et en appliquant ces quelques conseils lors de la création de votre newsletter, vous aurez de plus grandes chances que vos envois ne soient pas filtrés comme spam.

 

 © Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://ecommerce-pratique.info/). Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite
 

Lancez votre propre boutique

Vendez sur Internet de manière totalement indépendante. Pas de commissions sur les ventes, ni de programmation : créez votre site eCommerce avec ShopFactory