Comment prendre des photos qui font recette ?

photo_ecommerce
Conseils sur la prise de photos destinées à un site eCommerce
"Une image vaut mieux que mille mots"… et cet adage prend un sens singulier quand il s’agit d’eCommerce. Depuis des milliers d'années, les animaux, mais aussi les êtres humains se penchent d’abord sur ce qu'ils voient, vient ensuite le temps de l'analyse et du décryptage des textes. Les grands acteurs du commerce électronique l’ont bien compris. Pour vendre davantage, ils font appel à des photographes professionnels armés d’appareils avec une pléthore de fonctions sophistiquées et des tonnes de mégapixels. Aussi utiles ces outils soient-ils, ils ne sauraient remplacer un véritable savoir-faire de la photographie.
 
Alors comment faire quand on cumule une nouvelle activité dans le commerce électronique et l’absence de connaissances en photographie ? Comment parvenir à réaliser soi-même de beaux clichés qui transforment les visiteurs en clients ? Voici quelques conseils pour améliorer la qualité de vos visuels-produits et, au passage, réaliser des économies substantielles mais aussi et surtout vous amuser.
 

Dans un magasin traditionnel, les clients peuvent toucher, soupeser les articles. Toutes ces informations sensorielles contribuent de manière importante à la décision d'achat. Il est très difficile de transmettre ces informations dans une page Web. Des photos réussies devraient non seulement vous aider à combler ces limites mais surtout garantir l’absence d’un handicap supplémentaire dans le mécanisme de prise de décision de vos visiteurs.

 

Un bon vendeur maîtrise avant tout de bons outils


L’appareil que vous utilisez  pour photographier vos produits joue un rôle important certes, mais pas prédominant dans la qualité des clichés. Sachez tout de même qu’une image numérique est constituée d’un certain nombre de points lumineux (pixels). Plus un appareil photo est puissant, plus vos photos seront constituées d’un nombre de points lumineux importants.

Réglez l'appareil photo sur une résolution moyenne (par exemple, 1 024 x 768 pixels). Vous obtiendrez ainsi des photos d'excellente qualité qui se téléchargeront plus vite sur Internet. C’est pourquoi un appareil de 8 à 10 méga pixels devrait être amplement suffisant. Cette résolution est également idéale pour la retouche des photos.

 

Photos professionnelles : Évitez d’avoir recours aux appareils compacts (pire encore aux téléphones portables)

 

Dans les trois grandes catégories d’appareils photos, on trouve en entrée de gamme les appareils compacts qui sont destinés à un usage ludique. Idéal pour la photo de famille et les souvenirs de vacances, leur écran LCD modulable permet de cadrer surtout des personnes et souvent dans des positions improbables. Cependant, les compacts sont moins précis que l'oeilleton de visée d’un appareil  traditionnel. Leurs réglages sont fortement automatisés, et le diamètre trop petit de leurs objectifs fait qu’ils ne sont pas destinés à cadrer des objets.

 

L’appareil des professionnels, le reflex : La visée se fait l'oeil rivé à l'oculaire comme à l’ancienne. Résultat : vous voyez exactement ce que vous allez photographier. L’appareil photo reflex réagit très vite pour renvoyer une image de très grande qualité car, contrairement aux compacts, la photographie est identique au cadrage et à l’image visée. Tous les réglages manuels sont possibles. Attention, les nombreux boutons pourraient finir par le rendre compliqué pour les non-initiés. L’investissement financier qui conditionne son achat s’adresse surtout aux marchands qui pourraient envisager de faire la photo en dehors des obligations professionnelles.

 

Entre les compacts et les réflex, le bon compromis : les bridges. Simples d’utilisation et à mi-chemin entre le compact et le reflex, les appareils photos bridge sont un excellent compromis pour prendre des objets en photo même si leur objectif ne peut pas être changé. Les bridges autorisent des agrandissements de grande qualité. Plus efficaces qu'un compact mais plus simples à manipuler qu’un reflex, on trouve sur les bridges toutes les fonctions manuelles, mais aussi des optiques de meilleure qualité, plus lumineuses, et très souvent un gros zoom. Les tarifs commencent aux alentours de 300 euros.

Quel que soit votre choix, un reflex ou un bridge, favorisez les fabricants et les marques historiques de la photo comme Nikon, Kodak, Olympus, Canon, Sony ou Pentax. Un bon trépied (60 euros) quant à lui n’est pas un luxe. Il permettra de stabiliser votre appareil et de prendre des photos nettes. Les pauses longues et le travail de prise de vue sous différents angles nécessitent de ne pas bouger votre appareil ; ainsi le trépied pliable et léger se révélera un compagnon idéal et surtout indispensable.

 

La lumière pour mettre en avant les aspects les plus importants de vos produits

 

Les photographes professionnels affirment tous, sans exception, que la réussite d’une photo repose sur la lumière et non pas la puissance en megapixel d’un appareil. Il suffit de prendre des photos à l’extérieur pour s’en rendre compte. La lumière naturelle est le meilleur studio photo qui puisse exister car les rayons se diffusent dans tous les sens. Particulièrement par temps couvert, les  ombres plus douces permettent de réaliser les plus beaux clichés. Dans la même logique tous les photographes expérimentés vous diront qu’il est très difficile de prendre de bonnes photos à midi lorsque la lumière est très directe. La lumière indirecte, frisante ou rasante de début de matinée ou de fin d’après midi n’écrase pas les objets et adoucit au contraire les reliefs.

 

Quelques conseils pour contrôler la lumière chez soi


 

Ce qui préoccupe les photographes d’objets qui travaillent en intérieur c’est l’éclairage avant toute autre chose. Il s’agit de créer un environnement où l’on va pouvoir contrôler la qualité et le déplacement de la lumière. Lors de votre dernier passage chez un photographe professionnel pour obtenir des photos d’identité, vous avez peut être remarqué ces énormes parapluies. Ce sont des lampes à suspension avec des diffuseurs. L’intérêt des ces lampes est d’essayer de reproduire la lumière naturelle à partir de plusieurs points. En effet, une lumière trop crue ou trop forte aura tendance à renforcer les ombres. Une lumière trop directe pourra elle écraser un produit. Le secret c’est la lumière douce et diffuse. Les taches blanches ou « brillance » sont le résultat d’un éclairage direct et trop fort. Un coup de flash direct provoque toujours une brillance car il ne vous permet pas de contrôler la lumière et surtout de la déporter. Une lumière permanente et mieux contrôlée permet d’obtenir les meilleurs résultats à condition de se rapprocher.

N'utilisez pas le flash pour photographier les objets réfléchissants, comme les miroirs, le chrome et le verre. Si le flash se déclenche automatiquement, cela signifie que vous avez besoin d'une autre source lumineuse ou que la lumière naturelle est insuffisante.

 

Pour obtenir une lumière douce et permanente, vous pouvez utiliser des lampes d’architecte ou des lampes de bureau classiques à condition de les recouvrir d’un papier/voile blanc pour faire office de diffuseur. Attention à ne pas mettre le papier en contact direct avec les ampoules pour vous prémunir contre tous risques d’incendie.

 

Pour les objets de grande taille, essayez de contrôler la lumière avec des lampes de chantier placées dans des parapluies de couleur claire ou tapissés de feuille d’aluminium.


 

Si vos objets sont de petite taille, faites des essais en recouvrant une table en verre avec un papier blancplacez votre objet sur la table et placez un spot en dessous, vous prendrez ainsi des clichés à hauteur d'œil.

Un fond animé perturbe l’œil, il est impératif d’isoler le produit

Pour des photos destinées au commerce électronique, il est indispensable de neutraliser la scène et de faire de l’objet que l'on prend, l’attraction principale de la photo. Les arrière-plans désordonnés sont susceptibles de distraire les acheteurs ou de semer la confusion quant à la nature de l'objet en vente. Préférez les fonds neutres. Tout parasite comme un angle droit en arrière plan peut perturber l’œil. Utilisez un tissu de couleur unie en toile de fond pour faire ressortir l'objet. Utilisez un arrière-plan blanc uni pour les objets très sombres et pour certains bijoux, ils pourront ainsi mieux se détacher. Le parquet ou le carrelage constituent un arrière-plan idéal pour les objets de grande taille. Evitez toujours les contrastes trop forts comme un objet blanc sur un fond noir par exemple.

Pour obtenir un fond neutre, il suffit d’accoler une table à un mur et de suspendre avec des punaises un drap ou une grande feuille de papier incurvée pour recouvrir l’angle droit et la table par la même occasion. Vous pouvez également investir dans un fond de studio ou un studio portatif (à partir de 60€). N’oubliez pas de mettre de la lumière dans votre dos ou sur les cotés de votre objet en fonction du rendu souhaité.

Une photo réussie est une photo pensée

Voilà…votre produit est bien éclairé sur un fond neutre. Vous êtes désormais prêt à prendre une photo avec un bon appareil bien réglé. Mais un brin de patience et de préparation supplémentaire avant de mitrailler pourrait s’avérer encore plus productif et faire toute la différence. Une photo ne se prend pas au hasard. Ce qui fait sa réussite, c’est l’harmonie des éléments qui la composent, et surtout, la mise en évidence du produit, de l’un des ses aspects ou de son utilisation. L’impact visuel de l’image c’est réussir à transmettre une information par les images. Avant de prendre une photo, vous devez penser à ce que vous voulez montrer dans cette image, et à la façon dont vous allez disposer les éléments intéressants dans la photo.

 

Posez-vous les questions : quel est l’élément et l’atout principal de mon produit ? Dans quel angle doit venir la lumière pour mettre en valeur cet élément ? A quel endroit de l'image le produit doit-il être placé ? Dessinez un schéma sur du papier en imaginant une mise en page, puis essayez de recréer cette composition. En l’absence de plan préconçu, vous prenez le risque de perdre beaucoup de temps à faire des essais et bouger les choses en tâtonnant.

 

Pour rendre les objets plus volumineux ou renforcer le relief d’un produit, utilisez une lumière rasante qui projette les ombres. Une lumière qui vient de côté c’est la garantie de mettre en valeur le volume et les aspérités. Vos photos doivent être suffisamment grandes pour contenir tous les détails et remplir tout le cadre mais surtout photographiez l'objet de près et en biais. Il est indispensable de respecter l'équilibre des masses. Sur les appareils Canon, par exemple, il y a une fonction symbolisée par une petite fleur : c'est le mode macro qui permet de réaliser des photos en mode rapproché. Approchez-vous de votre objet à quelques centimètres et prenez votre photo sans flash.


Vous avez réussi à prendre une première photo réussie ? Celle qui sera la photo principale sur votre page produit ? Pensez désormais aux variantes. Une bonne solution de commerce électronique comme ShopFactory devrait vous permettre d’intégrer un diaporama à vos fiches produit. Votre objet est en trois dimensions, utilisez votre appareil photo pour tourner autour de lui, voire même de le retourner pour montrer comment il est dessous ou de côté, variez les angles. Montrez aux acheteurs le plus de détails possibles, comme les étiquettes, l'emballage et les accessoires. Profitez du numérique, il permet de shooter des clichés à l’infini.

 

La retouche d’image, votre filet de secours

 

Les logiciels de retouche d’image pourront dans bien des cas vous aider à rogner, pivoter ou redimensionner des photos. Si le cliché est trop sombre, ils pourront l’éclaircir.

Lorsque vous retouchez une photo, réduisez au minimum le nombre d'enregistrements intermédiaires. Les enregistrements successifs réduisent inévitablement la qualité de l'image.

 

Le Memo Photo d’ecommerce pratique :

 

1. Approchez-vous de votre objet

2. Préparez le message que vous souhaitez faire passer pour chaque produit.

3. Contrôlez la lumière, essayez de profiter autant que possible de la lumière naturelle, éclairez en biais et en indirect avec une lumière douce.

4. Si vous vendez un objet très petit, posez un repère d’échelle (ex un mètre ruban).
5. N’abusez pas des retouches. Gardez les choses simples, les photos, les arrières plans les plus simples sont les plus efficaces. Fuyez les effets techniques sophistiqués et artificiels ; ils discréditeraient votre produit.

 

Beaucoup de personnes pensent à tort qu’il suffit d’un bon appareil pour prendre de bonnes photos. Le véritable accent doit être mis sur les éléments qui font que l’image d’un produit devient captivante pour le client. La lumière, la composition et l’angle de prise de vue sont des opportunités pour faire ressortir la valeur ajoutée des objets. Parviendrez-vous à atteindre vos objectifs visuels ? Ce qui est sûr, c’est que la photographie numérique est une chance pour essayer, essayer encore et finalement apprendre pour échapper aux erreurs grossières de photos qui renvoient une image inadaptée de trop nombreuses petites entreprises.