ecommerce_recette
Pour éviter les mélanges et les ingrédients hasardeux passez vos vieilles recettes en revue.

Pourquoi les sites d’e-Commerce ont encore beaucoup à apprendre des entreprises traditionnelles ?

Facteur pouvant nuire aux ventes sur un site e-Commerce. Similitudes avec le commerce traditionnel.

Sous couvert d’une croissance exponentielle de la vente en ligne, de nombreux sites e-Commerce continuent de commettre des erreurs grossières. Les e-commerçants sont  réconfortés dans l’idée que la petite recette, qu’ils ont mis plusieurs années à concocter, doit être proche du « parfait » étant donné que le nombre de clients sur leur site augmente. Pourtant, pour de nombreuses boutiques, c’est loin d’être le cas. Pour éviter les mélanges et les ingrédients hasardeux peu avant la semaine du  coup de feu des fêtes de fin d’année, passez vos vieilles recettes en revue. Nous avons dressé pour vous la liste des erreurs les plus fréquentes commises par les sites d’eCommerce.
 
Exiger un identifiant avant de passer commande : « Bonjour - c’est pour deux personnes ? Installez-vous, je vous prie, et veuillez me présenter votre carte de membre ». C’est une des erreurs les plus fréquemment commises par les sites d’e-Commerce. Pourquoi chercher à créer immédiatement un compte ou une carte de membre ? Il s’agit d’une pratique qui échaude plus d’un client, surtout si vous n’avez pas encore établi un premier contact et que lui-même ignore à cet instant s’il reviendra effectuer un jour des achats dans votre boutique.

 : Ne pas imposer une inscription. Si vous obligez un visiteur à s’inscrire sur votre site pour pouvoir commander, vous perdrez des clients. En effet, certains visiteurs veulent commander rapidement et ne tiennent pas à passer du temps à répondre à un questionnaire.

 

Être envahissant :

 

Avez-vous réellement besoin de connaître la date de naissance de vos clients pour prendre une commande ? Le simple fait de demander un numéro de téléphone ou une adresse email est parfois suffisant pour susciter de la méfiance chez certains d’entre eux. Pour chaque champ que vous ajoutez à votre formulaire de commande, demandez-vous systématiquement si ce nouveau champ n’est pas susceptible de faire fuir de futurs acheteurs.

: Réfrénez-vous et ne demandez que les informations indispensables à la vente dans votre formulaire de commande. Vous pouvez en revanche proposer à vos clients de s’inscrire à votre programme de membre et créer un profil acheteur.

 

Mélange des genres et choix à rallonge dans les options :

 

Également récurrent dans la plupart des sites d’ecommerce, l’obstination des marchands à se réfugier derrière un catalogue gargantuesque composé de packs et de combinaisons à n’en plus finir. Ciselez votre offre en proposant des produits simples et de bonne qualité. Pour cela, nul besoin de se presser le citron, concentrez-vous sur des produits que vous connaissez bien, et que vous pourrez présenter et défendre avec tout le soin nécessaire. Optez pour un catalogue de produits d’une taille réduite mais dont la qualité est irréprochable. Il est plus facile de se faire connaître comme étant LA boutique e-commerce de référence dans un domaine particulier, plutôt qu’une boutique généraliste qui fait un peu de tout, jamais très bien, perdue au milieu d'un grand nombre d’autres sites de commerce electronique.

:Soignez les pages de présentation des 20 % de produits avec lesquels vous réalisez 80 % de votre chiffre d'affaires.

 

Mauvais dosage entre présentation et préparation du site pour les moteurs de recherche :

 

Votre site e commerce est très réussi, vous avez passé des mois à élaborer vos menus et la partie visuelle est très bien. Mais à quoi bon si vous n’avez pas fourni quantitativement autant d’efforts pour faire venir des visiteurs sur celui-ci ? Les vendeurs en ecommerce ont tendance à se réfugier dans la préparation de leur œuvre et oublient que les moteurs de recherche sont un élément déterminant de la réussite d’une affaire en ligne. Pour que les clients affluent, le minimum c’est que votre site apparaisse dans « l’annuaire » de l’internet : Google. Pour être visible et en matière de référencement, il convient de mettre la main à la pâte dès les premières phases de construction d'une boutique. L'opération consiste à saupoudrer chaque nouvelle page que vous créez avec d'indispensables méta balises. Un site qui n’est pas optimisé pour les moteurs de recherche a autant de chances de prospérer qu’un marchand de glace au Pôle Nord, peu importe la qualité de ses glaces.

: Optimisez vos pages pour le référencement - optimisez encore vos pages pour le référencement - optimisez toujours vos pages pour le référencement. 

 

Manque de conviction et piètres descriptions des produits :

Pourquoi faire appel à un sommelier alors que la liste de tous les vins est dans la carte? La description de vos produits, c’est l'opportunité d'apporter votre valeur ajoutée et mettre votre grain de sel pour réussir à faire l’article des meilleures bouteilles de votre cave. Une recette simple et concrète pour augmenter immédiatement vos ventes : améliorez la description de vos produits. Si la taille de votre catalogue justifie le recrutement d’un rédacteur, faites-le.

: Page de description produit : Elles permettent de répondre à chaque question possible. Elles doivent être claires et complètes. Ce qui intéresse votre client ce n'est pas ce que fait votre produit mais ce qu'il pourra en faire. 

 

On s'occupe de vous ?

Les e-commerçants ont une mauvaise réputation dans ce domaine. Ne faites pas comme vos concurrents, affichez sur chaque page de façon claire les numéros de téléphone et adresses e-mails auxquels vous pouvez être joint. Répondez le plus rapidement possible et toujours de façon courtoise. Faites sentir que vous êtes disponible.

: Pensez «clients». La façon dont vous traitez vos clients (ou clients potentiels) peut faire ou défaire le succès d'une boutique en ligne. Répondez aux e-mails et aux questions avec rapidité et compétence. Soyez aussi informatif et utile que possible. Cela vous aidera à trouver de nouveaux clients et à fidéliser les anciens.

 

Frais d'expédition insipide :

Ce sont les études qui le disent, les frais d’expédition qui flambent en fin de processus, arrivent aussi au sommet du hit parade des abandons de panier. Bien sûr, il est plus facile de demander son adresse et ses préférences à un client pour opérer un savant calcul et établir un tarif sur mesure, mais ceci ne justifie pas de le perdre. Faites simple en basant votre méthode de calcul sur le poids ou le total en euros de la commande. Ceci vous permettra de communiquer sur des frais d’expédition limpides. Cette méthode n’est peut-être pas du goût de votre comptable car ce n’est pas la plus précise, mais il comprendra aussi que vous vous y retrouverez probablement sur l’ensemble des commandes.

: Si vous pouvez vous le permettre, payez les frais de retour. La plupart des clients ne s’attendent pas à ce qu’on leur paye les frais de transport. Faites-le pour vous distinguer de vos concurrents.

 

 

Des conditions générales de vente difficiles à trouver puis finalement pas très « clean » :

Les acheteurs ne sont pas dupes; autant aller chez le dentiste que de devoir retourner des produits à un vendeur en ligne. Inutile donc de rendre cette procédure encore plus difficile en étouffant la page de conditions de remboursement au fin fond de votre site. Pire : en écartant carrément les CGV du processus d’achat. Envisagez les choses sous un nouvel angle : combien de litiges par an surviennent réellement ? Vos conditions de vente sont une opportunité et une véritable mine d’arguments commerciaux pour vous démarquer de vos concurrents qui font tout un fromage pour rembourser. Rassurez les acheteurs, mettez en avant la facilité et la rapidité du processus des retours sur votre site.

: Pour l'élaboration de vos CGV, faites appel à un spécialiste. Dans bien des cas, des CGV bien ficelées pourront éluder des problèmes avec des clients peu scrupuleux qui profitent des failles spécifiques à la vente à distance.

 

L'addition svp ! 
 

Imaginez-vous le samedi matin au marché, vous avez bravé le froid, la pluie et la cohue pour choisir un cocktail de légumes bio au stand d’un maraîcher… Mais voilà, vous marinez depuis 10 minutes car il n’y a personne à qui s’adresser pour peser les légumes et pour encaisser. De nombreuses boutiques en ligne partent du postulat que le bouton panier d’achat est la première étape évidente de la procédure de paiement. Pour éviter tout risque de confusion, faites en sorte que le bouton « panier / paiement » ou la page « valider la commande » soit bien visible à partir de n'importe quelle page.

: Proposez différentes méthodes de paiement. De nombreux clients ne souhaitent pas payer par carte de crédit. PayPal est un mode de paiement qui connaît un succès croissant. Ne vous aliénez pas une partie des clients potentiels en limitant les modes de paiement disponibles dans voter boutique.

 

L’absence de contrôle qualité :

Le patron d’un bon établissement inspecte sa salle tous les jours avant le service. Paradoxalement, certains e-commerçants ont tendance à penser que leur boutique se gérera d’elle-même et n’accordent que peu de temps à la maintenance. Parcourez votre boutique une fois par jour et mettez-vous dans la peau d’un client qui souhaite effectuer un achat. Vous découvrirez certainement des éléments susceptibles d’être améliorés.

: Si à chaque fois que des visiteurs se rendent sur votre site, ils se trouvent face à une erreur "page inexistante", non seulement ils partiront mais ils ne reviendront probablement plus. Des liens morts, c'est la preuve d'une absence de maintenance, d'une faiblesse de qualité et au final de professionnalisme.

 

Ne pas prendre en considération l’environnement économique:

Avoir un bon produit ne veut pas dire que votre boutique connaîtra toujours du succès. Vous devez être pragmatique et vous confronter à la réalité du marché qui évolue. Le concept de votre boutique a peut-être été valable un temps, mais il pourrait ne plus l’être demain. Remettez-vous en cause et suivez le nombre grandissant de commerçants qui montent un site sur Internet pour le même produit. Ceci sans pour autant mettre votre rate au court-bouillon. Il suffit de lancer une recherche sur Google pour prendre connaissance de ce que mijotent à leur tour les concurrents qui eux ont la dent longue. Essayez de trouver des créneaux, des produits et des approches qui ne sont pas représentés. Analysez votre clientèle existante et n’hésitez pas à donner un nouveau visage à votre site pour séduire une nouvelle clientèle... prenez du plaisir à remettre vos habitudes en question, à créer et à innover.

: Faites un bilan sur votre boutique ecommerce 1 fois par an : Il est important de s'extraire du quotidien au moins une fois par an pour faire un bilan de l'année et décider de l'évolution du site sur le long terme.

 

 © Vous souhaitez reprendre cet article sur votre propre site ? Les reproductions complètes sont autorisées sous réserve d’affichage des mentions obligatoires (nom de l'auteur + lien actif vers http://ecommerce-pratique.info/). Toute reproduction partielle ou adaptation est interdite
 

Lancez votre propre boutique

Vendez sur Internet de manière totalement indépendante. Pas de commissions sur les ventes, ni de programmation : créez votre site eCommerce avec ShopFactory